Moutarde Douce – Stéphanie Hochet

Pour mon premier billet, qui se doit être comme je le rêve, doux et raffiné, je vais poster un de mes coups de cœur, Stéphanie Hochet a livré en 2001 son premier roman , Moutarde Douce, aux éditions Robert Laffont.

Moutarde Douce- Hochet Stéphanie
Moutarde Douce – Pocket

Résumé:

Marc Schwerin est un romancier adulé par la gent féminine et flatté par des apprentis écrivains qui espèrent attirer le regard bienveillant du maître. Le trop-plein d’amour de ses admiratrices s’épanche dans les nombreuses missives qu’elles adressent à leurs écrivains préféré. Marc les lit et y répond…parfois. Des personnalités se détachent, cependant Odette Heimer, femme joviale au tutoiement de rigueur, ou la bourgeoise Sonia Rossinante, étudiante brillante un peu névrosée aux prises avec un père qu’elle ne comprend pas. Assailli par ces amitiés dévorantes, Marc va peu à peu se livrer au jeu de la manipulation affective, de la frustration et de la dépendance.

Mon avis

Ce roman m’a d’abord attiré de par son aspect, c’est un roman épistolaire, composé essentiellement de lettres. Les lettres, on aime en recevoir et on prend plaisir à y répondre. Ce roman est drôle, ce roman est amusant, ce roman est avant tout ridicule. Moutarde Douce montre le ridicule de ces jeunes filles qui écrivent leurs missives à leur auteur préféré tel des fans de Madonna accourant au pied d’un zénith. Si vous souhaitez un livre qui vous fera passer un moment de détente et un petit passage humoristique dans votre journée. Ce roman est fait pour vous.
 » Un premier roman déluré, espiègle, et moqueur sur quelques jeunes filles d’aujourd’hui », Amélie Nothomb

 

Un peu plus sur l’auteur : Stéphanie Hochet

 

 

Stéphanie Hochet est née en 1975 à Paris, elle est chroniqueuse littéraire pour le Jeudi du Luxembourg. Elle a reçu le Prix Lilas en 2009 pour son roman Combat de l’amour et de la faim (Fayard, 2009)  puis le Prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres en 2010 pour son roman La distribution des lumières ( Flammarion, 2010).

Stéphanie Hochet s’est aussi fait connaître par la romancière belge Amélie Nothomb, qui s’est inspirée d’elle pour son roman Pétronille ( Albin Michel, 2014).

Moutarde Douce, Stéphanie Hochet, édition Robert Laffont, 2001

 

Pour en savoir plus:

http://www.laffont.fr/site/moutarde_douce_&100&9782221095331.html

http://stephaniehochet.net/

 

 

 

 

Publicités

Publié par

alexandreblomme

Lycéen, habitant dans la Drôme Provençale.

5 réflexions au sujet de “Moutarde Douce – Stéphanie Hochet”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s